X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Où trouver des crampons vintage ?

Où trouver des crampons vintage ?

Par Gilles Campos , le 27 novembre 2017

À l’heure de la modernité, les nouveaux modèles de crampons sont souvent flashy, avec chaussette intégrée, et parfois même sans lacet. Mais certains ont décidé d’aller à contre-courant. Depuis plusieurs années, des collectionneurs passionnés revendent leurs paires old school sur la toile. Sport & Style est parti à leur rencontre.

Vous étiez prévenus. Aujourd’hui plus que jamais, le vintage est à la mode. Dernière preuve en date, les maillots historiques des sélections nationales remis au goût du jour pour la prochaine Coupe du monde. Pourtant, dans le football, il n’y a pas que les maillots. Il y’a aussi les shorts, les protège-tibias et les chaussettes, mais on s’en fiche un peu. Par contre, les crampons, ça nous intéresse, surtout quand le doux parfum de la nostalgie vient s’y mêler.

Si vous n’arrivez pas à nous suivre, prenons des exemples concrets. Vous rêvez des Total 90, le même modèle qu’utilisait jadis le Portugais Figo ? Il vous en coûtera 119 € sur le site tbtclassicfootballboots.com. Vous préférez les Tiempo R10 en or de Ronaldinho ? Vous en aurez pour 300 € chez classicsoccercleats.com. Et si vous voulez ajouter une touche de couleur vive, vous trouverez les F50 Spider Red, version David Beckham, pour un peu plus de 200 € sur le compte Instagram @ni_boots. Cerise sur le gateau, ces sites livrent toutes sortes de crampons vintage, de toutes marques confondues, dans le monde entier. Et dans un état quasi-neuf.

Un business qui rapporte, ou pas ?
Derrière ces sites, aucun businessman. Simplement des passionnés. De football, avant tout, et de chaussures de football, encore plus. « Je suis collectionneur depuis 2004, explique Clément Benazzi, entrepreneur français de 25 ans et fondateur du site tbtclassicfootballboots.com. Au début, je gardais tout ça chez moi. Puis j’ai décidé de montrer ma collection sur Instagram, en 2014. C’est à partir de là que des gens m’ont contacté pour acheter certaines paires. Mais je ne fais aucun bénéfice en euros. Je fais ça par passion, les ventes m’aident surtout à acheter d’autres crampons pour enrichir ma collection. » 

Chez Patrick Burd, étudiant américain de 21 ans et créateur du site classicsoccercleats.com, le son de cloche est différent. « Je collectionne les crampons depuis 2011, et j’en possède aujourd’hui plus de 500 paires, détaille-t-il. Quand j’ai commencé, je n’en avais qu’une seule. En la vendant, j’ai pu en acheter deux, et ainsi de suite. J’adore le principe de collectionner des crampons, mais j’aime encore plus le fait de les vendre pour faire du profit. » Aujourd’hui, les bénéfices qu’il engrange grâce à son site l’aident à payer son université et ses frais quotidiens. Ni plus, ni moins. « Par mois, la rémunération va de 100 à 2000 € par mois, c’est très variable », explique Patrick Farrell, responsable du compte Instagram @ni_boots. C’est aussi la réponse la plus fréquemment donnée par ces passionnés de la chaussure à crampons, qui ont tous un travail à côté.

« J’ai déjà vendu une paire de crampons à plus de 2000 € »
S’il est si difficile de vivre du business de crampons old school, est-ce parce que les prix sont dissuasifs ? C’est possible. Le vintage a beau avoir ce charmant côté nostalgique, il a aussi un certain coût. « J’ai beaucoup de paires qui valent entre 150 et 250 €, mais les prix grimpent aussi au-delà des 500 €, explique Patrick Burd. Un jour, j’ai même déjà vendu une paire de crampons à un autre collectionneur pour plus de 2000 €. » Clément Benazzi, tente de faire moins cher. « J’essaye de vendre toutes mes paires au même prix que celui de l’époque, voire moins cher. Pour que cela reste accessible aux joueurs, et pas qu’aux collectionneurs, mes prix vont de 120 à environ 250 €. Mais certaines paires rares peuvent coûter plus cher. »

Pour trouver ces modèles, les pratiques changent selon les revendeurs. « Depuis que j’ai créé mon compte Instagram, des gens me contactent pour que je vende leurs paires. Je ne m’y attendais pas, au début. Et désormais, c’est surtout de cette manière que j’arrive à trouver des anciens modèles. » Patrick Burd a d’autres techniques : « Je passe principalement par mes réseaux personnels. Mais j’effectue aussi un énorme travail de veille sur internet. » Patrick Farrell ne possède lui ni clients fournisseurs, ni réseaux personnels : « J’approvisionne ma collection en surveillant eBay tous les jours. Des comptes britanniques jusqu’aux comptes chinois, et j’arrive toujours à trouver des crampons rarissimes. »

Les professionnels sont aussi friands du vintage
Et les crampons rarissimes trouvent toujours preneurs. « Mes clients vont du collectionneur au joueur du dimanche, en passant par les joueurs professionnels, explique Clément Benazzi. Par exemple, Alvaro Morata de Chelsea est un très bon collectionneur. Un jour, il m’a contacté sur Instagram et je lui ai vendu plusieurs paires de Predator et de Vapor. Aurélien Chedjou (Istanbul Basaksehir FK), Yohan Mollo (Fulham FC) ou Benoit Assou-Ekotto (FC Metz) se fournissent également chez moi. »

Hormis les joueurs professionnels, c’est surtout chez les autres collectionneurs que les crampons dont le prix dépasse les 500 € trouvent preneurs. « Plus de 70 % des paires de ma collection sont vendus à des collectionneurs d’Asie ou du Moyen-Orient, principalement en Chine et à Dubaï, détaille Patrick Farrell. Pour eux, le prix n’est pas important. » Patrick Burd n’a pas la même clientèle. Proximité géographique oblige. « Beaucoup de mes clients sont américains, cela va du collectionneur au joueur. Je pense que les frais de livraison, environ 45 dollars, sont un frein pour les clients non-américains. Mais j’arrive quand même à faire beaucoup de ventes en Europe, notamment au Royaume-Uni. »
 

Nos bons plans pour des crampons vintage

Le plus frenchy : TBT Classic Football Boots
Chez Clément Benazzi, qui s’occupe du site avec son frère et son cousin, vous trouverez à coup sûr votre bonheur.
De la Predator des années 2000 aux anciennes Adizero F50 de Lionel Messi, le choix est large et les prix abordables.
www.tbtclassicfootballboots.com

Le plus connu : BW Boots UK
Ce site britannique s’est révélé au grand public en 2015 grâce au joueur professionnel Benoit Assou-Ekotto. Depuis, le Messin est parti chez tbtclassicfootballboots.
Mais BW Boots UK a toujours une impressionnante collection de crampons vintage, à des prix très abordables.
www.bwbootsuk.co.uk

Le plus américain : Classic Soccer Cleats
Tout est dans le nom du site. Aux États-Unis, on ne parle pas de football mais de « Soccer ».
Cela n’empêche pas Patrick Burd d’avoir une collection assez impressionnante. Et il a même une paire de Mizuno.
www.classicsoccercleats.com

Le plus joueur : RareBoots4U
« Notre but est de ramener les crampons rares et classiques sur le terrain » peut-on lire sur la homepage du site.
Vous l’aurez compris, ce site est davantage fait pour les joueurs du dimanche que pour les collectionneurs.
www.rareboots4u.co.uk

Les plus limité : Classic Boots Matter
C’est sur cette page Instagram que vous trouverez le choix le plus limité pour des crampons old school.
Avec une vingtaine de paires en sa possession, Classic Boots Matter a pas mal de retard sur ses concurrents.
www.instagram.com/classicbootsmatter/

Le plus Ying & Yang : Classic Boots PL
Sur cette page Instagram, c’est Ying ou Yang. Blanc ou Noir. En termes sportifs, c’est Nike ou adidas.
Si vous êtes inconditionnels de la marque à la virgule ou de l’équipementier allemand, vous trouverez chaussure à votre pied.
Avertissement : il est possible qu’une paire de Puma se soit malencontreusement incrustée dans la collection.
www.instagram.com/classicbootspl/

Le plus irish : RetroBoots
Vous aimez les crampons vintage mais vous faites du rugby ? Aucun problème, RetroBoots est là pour vous satisfaire.
Sur cette page Instagram, on trouve davantage de rugbymen que de footballeurs. Ici encore, le choix est large et les prix abordables.
www.retroboots.ie

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.