X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Oris en mission sur le porte-avions Charles-de-Gaulle

Oris en mission sur le porte-avions Charles-de-Gaulle

Par Paul Miquel , le 17 juillet 2017

En lançant la montre PA Charles de Gaulle Limited Edition, Oris prouve une nouvelle fois son attachement aux instruments militaires professionnels. Un joli coup pour cette manufacture suisse indépendante qui sait garder son cap.

Plus qu’un porte-avions, le Charles-de-Gaulle est symbole, un emblème, le concentré maritime du savoir-faire militaire national. Depuis 2001, ce bâtiment de dissuasion et d’action est capable d’appareiller en 72 heures pour rallier une zone d’opération à 27 nœuds et peut parcourir 1000 km par jour. Même s’il est actuellement en cale sèche dans le port militaire de Toulon pour subir une nécessaire cure de jouvence, il a été de toutes les opérations les plus « chaudes » ; ses hommes ayant été récemment déployés en Afghanistan, en Libye, en Irak et en Syrie. En mer, son équipage peut compter jusqu’à 2000 hommes !  Mieux, imaginez : ses deux catapultes de 75 m de long permettent de lancer à 270 km/h et en deux secondes un avion de 25 tonnes, toutes les 30 secondes, et jusqu’à 20 en 10 minutes.

Immobilisé pour 18 mois, le Charles-de-Gaulle doit actuellement se plier à d’importants travaux de modernisation (1,3 milliard d’euros) pour continuer à être opérationnel jusqu’en 2040 et au-delà. Le titan est au repos mais il n’en demeure pas moins impressionnant, voire intimidant. C’est ce que nous avons pu ressentir lors d’une visite privée du porte-avions national, en juin dernier, à l’occasion du lancement de la montre Oris PA Charles de Gaulle Limited Edition.

Toujours très active dans le secteur militaire, la manufacture Oris a frappé un grand coup en présentant la montre officielle du Charles-de-Gaulle. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les officiers du porte-avions pour concevoir cette montre inspirée par l’emblématique modèle Big Crown développée en 1938 » explique-t-on chez Oris. « Le design de la pièce a été conçu en combinant tradition et dernières innovations horlogères suisses. On découvre l’insigne du bâtiment militaire sur le cadran, la pointe de la trotteuse volontairement courbée dont l’extrémité porte les couleurs du drapeau français et la représentation en relief du Charles de Gaulle au dos du boîtier. »

Gravée du code «R91» (le numéro de coque), la couronne se veut un hommage au joyau de la Marine Nationale. Editée à seulement 1890 exemplaires en référence à la date de naissance du Général de Gaulle, cette montre automatique de 40 mm de diamètre reconnaissable à sa lunette cannelée ainsi qu’à son indication de la date par aiguille affiche un prix de 1600 euros. Lors de sa visite sur le bâtiment français, le président d’Oris, Ulrich W. Herzog, a remis la montre portant le numéro 1 au commandant du porte-avions, Eric Malbrunot. Le modèle arborant le numéro 1890 a été offert – comme le veut la tradition – à l’Association Des Œuvres Sociales de la Marine (ADOSM).

 

lire le magazine

IMAGE LAFC STORY

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.