X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Lewis Hamilton fait la une de notre spécial mode

Lewis Hamilton fait la une de notre spécial mode

Par Astrid Faguer , le 01 mars 2018

Star en son royaume ? Pas seulement.
À l’aise sur tous les terrains, le champion de Formule 1
a également réussi à mettre à ses pieds l’industrie de la mode. Entre contrats publicitaires juteux, premiers rangs des défilés et silhouettes toujours plus hype et flamboyantes, Lewis Hamilton donne le ton.

Invité de l’émission Quotidien de Yann Barthès en janvier coureur avec l’une des pièces les plus tendance de la saison. Déjà, 2017, le quadruple champion du monde de Formule 1 (2008, 2014, 2015 et 2017) a troqué sa tignasse peroxydée pour une coupe de cheveux bruns impeccablement rasés sur les côtés. Conservant toujours ses boucles d’oreilles en diam’s. Sur le plateau, il revient sur son enfance. «Ma famille est partie de rien, et depuis toujours j’ai eu cette envie de gagner face à des gens plus riches que moi.» C’est le soutien de son clan – son père, en tête, qui hypothéqua à plusieurs reprises sa maison et enchaîna les petits boulots – qui lui permit d’assouvir sa passion : la Formule 1. Voilà qui explique sans doute son rapport acharné à la compétition mais aussi les liens étroits qu’il entretient avec l’univers du luxe et de la mode : une soif de revanche et de toujours plus. Car Lewis – baptisé ainsi en 1985 en référence à un autre sportif, Carl Lewis – n’est pas un champion ordinaire.

Le Britannique est devenu une figure médiatique incontournable, qui tient la dragée haute à ses concurrents. En décembre 2016, il est le deuxième pilote après Michael Schumacher en 2001 à faire la une du prestigieux hebdo américain Time. Il faut dire que son cas intrigue : plus jeune coureur à devenir champion du monde de F1 en 2008 (record battu depuis par Sebastian Vettel), jet-setteur invétéré qui court les fêtes de Miami à La Barbade en passant par Monaco (où il réside depuis 2012), instagrameur assidu recensant plusieurs millions de followers, don Juan enchaînant les ruptures avec les mannequins ou les chanteuses à succès (de Kendall Jenner à Gigi Hadid et Nicole Scherzinger des Pussycat Dolls)... Lewis Hamilton n’a pas le profil d’un coureur automobile classique. Logique, donc, que les marques capitalisent d’emblée sur son image – sexy et puissante. Et elles sont nombreuses à miser sur le poulain de l’écurie Mercedes le temps d’une campagne publicitaire, de L’Oréal en 2016, qui le choisit avec le mannequin Lucky Blue Smith pour représenter la gamme Men Expert de L’Oréal Paris, à l’équipementier allemand Puma en 2017.

Par ailleurs, des front-rows des Fashion Weeks de Paris, Milan ou Londres à ceux de New York, le pilote automobile goûte aux plaisirs de la mode. Et la star des paddocks a un sens du style aiguisé. Balenciaga, Off-White, Gucci, Saint Laurent, Supreme, Lewis Hamilton ne frappe pas au hasard. Il s’intéresse à ce qui existe aujourd’hui de plus branché.

Découvrez l'intégralité du sujet dans notre prochain numéro, en kiosque le samedi 3 mars avec L'Équipe.

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.