X
En poursuivant votre navigation sur Sport&Style.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêts, pour mesurer la fréquentation de notre site, et vous permettre de partager vos lectures sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus ou paramétrer les cookies, rendez-vous sur cette page. En savoir plus.
Pourquoi les footballeurs trouent leurs chaussettes ?

Pourquoi les footballeurs trouent leurs chaussettes ?

Par Gilles Campos , le 12 avril 2018

Les trous dans les chaussettes, c’est la nouvelle tendance chez les footballeurs. Et pourtant, ce détail esthétique n’a rien à voir avec la mode.

C’est une situation que tous les footballeurs amateurs connaissent. Dans le vestiaire, le coach distribue les chaussettes, et les plus malchanceux se retrouvent avec des paires trouées. Mais chez les professionnels, ça n’existe pas. Alors comment expliquer les énormes trous aperçus sur les chaussettes de Gareth Bale (Real Madrid) l’an passé, ou plus récemment sur celles d’Arthur Masuaku (West Ham) et Kyle Walker (Manchester City) ? Si l’option du style est à priori à écarter, l’explication est davantage à aller chercher du côté de la prévention des blessures.

Les chaussettes produites par les différents équipementiers ont plusieurs avantages. Anti-transpiration, maintien du pied, confort, et compression des mollets. Mais pour certains joueurs «fragiles», ce dernier avantage peut vite se transformer en défaut, car il favoriserait les blessures musculaires.

Gareth Bale, qui n’a joué qu’un match sur deux en championnat la saison passée, peut en témoigner. Les trous dans ses chaussettes étaient donc là pour anticiper ces blessures, en libérant la tension exercée par les chaussettes. C’est exactement l’effet recherché aujourd’hui par Walker et Masuaku.


Le joueur du Real Madrid Gareth Bale face au Celta de Vigo le 5 mars 2016. © Sonia Canada/Cordon/Presse Sports

Et pourtant, le joueur du Real Madrid a décidé de mettre un terme à la pratique cette année. Ce qui ne l’empêche pas de se blesser régulièrement, puisqu’il a passé presque autant de temps en tribunes (1530 minutes) que sur le terrain (1906 minutes) cette saison. La raison ? Le journal AS croit la connaître. En effet, les médecins interrogés par le média ibérique ont déclaré que « le fait de trouer les chaussettes est davantage une aide psychologique pour prévenir les blessures, une sorte d’effet placebo ». Donc autant prévenir Kyle Walker, Arthur Masuaku et les autres amateurs de trous dès maintenant. Cela ne sert sans doute à rien, et ce n’est pas très beau.


© Simon Stacpoole/Offside/Presse Sports

 

 

lire le magazine

© L'équipe 24/24 2016 - Tous droits réservés

contacts - C.G.U.